Interview-JN-BOUSQUET-juillet-1988